vendredi 6 novembre 2015

Un peu d'organisation

Bonjour,
J'ai eu une grosse semaine de suppléance cette semaine, c'est pourquoi je n'ai pas eu le temps de publier sur le blog. Aujourd'hui, je suis en congé puisque c'est journée pédagogique à ma commission scolaire. J'ai donc amplement le temps de vous écrire, c'est pourquoi j'ai décidé de vous parler de l'aide aux apprentissages que je donne.

L'an dernier, ma cousine qui est éducatrice spécialisée m'avait proposé de donner de l'aide aux apprentissages aux élèves de mon coin. En plus d'aider les élèves en difficulté, cela me permettait d'acquérir de l'expérience, de me faire connaitre et de faire un peu d'argent (on ne se le cachera pas!).

Donc en début d'année, j'ai écrit une lettre pour proposer mon aide. Je suis allée à l'école de mon village pour faire photocopier ma lettre et la remettre à chaque élève pour donner à leurs parents.

Voici ce de quoi a l'air ma lettre. Si vous voulez donner des cours vous aussi, ce modèle de lettre peut vous aider. J'ai brouillé mes numéros de téléphone et mon courriel pour la cause.

Certains me demandaient pourquoi j'envoyais ma lettre d'offre d'aide si tôt dans l'année. Et bien, c'est très simple! Certains élèves éprouvent des difficultés qu'ils trainent d'années en années, alors dès le début de l'année scolaire, les parents savent que leurs enfants auraient besoin de cours pour les aider. De plus, pourquoi attendre les premiers bulletins? Si on sait que notre enfant a besoin d'aide supplémentaire, il sert à rien d'attendre de voir ses résultats.

J'ai donc envoyé cette lettre à la première semaine d'école et quelques parents m'ont appelée pour de plus amples informations. Certains ont confirmé l'aide, d'autres n'ont jamais rappelé. Pour le moment, je vois 2 enfants du primaire à raison d'une fois semaine. Je ne les vois pas ensemble, de 1 parce qu'ils ne sont pas de même niveau et de 2, parce que je veux vraiment travailler individuellement avec eux. 

Comment je fonctionne?
Comme j'ai beaucoup de matériel à la maison et que je ne sais pas toujours à l'avance ce que je ferai avec ces enfants, j'ai que le cours se donne à la maison. Donc si j'ai besoin de quelque chose que je n'avais pas prévu, je l'ai à porter de main dans mon bureau. Les enfants que je vois prennent l'autobus après l'école et débarquent directement chez moi, cela évite aux parents d'avoir à faire 2 voyages. Ils viennent donc chercher leur enfant à la fin de la période. Pour ce qui est du coût, je ne savais pas trop combien demandé de l'heure. Je m'étais informée sur les réseaux sociaux et les groupes Facebook et je trouvais que les montants suggérés étaient trop élevés pour mon milieu. Je vis dans un petit village où l'école est considérée défavorisée, alors je me voyais mal demander 40-45$ de l'heure. Même si certains enseignants disaient que de baisser le prix revenait à ne pas considérer mon travail, je devais quand même prendre en considération la réalité économique de mon milieu si je voulais travailler un peu. Je demande donc 20$ de l'heure, montant que les parents trouvent très raisonnable et si jamais je devais vraiment me déplacer chez l'enfant, je demanderais 25$ pour compenser le déplacement et le gaz.

Comment je m'organise?
D'abord, je dois dire que je connais tous les enseignants de l'école (ils sont 5, hihi) et que j'ai de bons liens avec eux. Premièrement, ma mère et ma tante enseignent à cette école, j'ai également fait mon stage 4 avec l'enseignante de 5e et 6e année et je connais bien les 2 autres puisque qu'elles m'ont déjà enseignée et je fais souvent du remplacement à cette école. C'est mon école primaire, soit dit en passant. Donc dès que j'ai donné mon nom pour l'aide aux apprentissages, je savais déjà que je pourrais faire appel à ces enseignantes pour me guider et savoir quoi travailler avec les élèves que je vois. Je vois notamment un élève de ma mère, donc c'est assez simple de faire le suivi et je vois un élève de mon enseignante de stage, qui prend en notes ce qu'il faudrait voir avec l'enfant à chaque semaine. Il est évident que d'être dans un petit milieu et de connaitre les enseignantes facilitent la communication et le suivi, mais je pense qu'il est possible de passer voir les enseignants des élèves que vous voyez pour leur demander de vous aider. Un enseignant qui a à coeur la réussite de ses élèves se fera un plaisir de répondre à vos questions et de vous guider dans vos cours.

Ensuite, j'ai une pochette rétractable pour chaque enfant. Dans cette pochette je garde les informations importantes comme les noms et numéros de ses parents. Je place aussi un petit cahier Canada pour travailler. Plutôt que de prendre des feuilles lignées à chaque fois. Et j'ai des pochettes plastiques remplis d'activités à faire avec eux en français et en mathématiques. Pour choisir les activités, je me suis fiée aux recommandations des enseignantes, mais aussi aux leçons qui sont écrites dans leur agenda. 




Je vérifie aussi toujours leur agenda. Je ne fais pas d'aide aux devoirs, donc je ne fais pas les mots de vocabulaire et les conjugaisons avec eux. Mais si une journée, j'ai un petit 5 minutes de libre et que je sais que le lendemain il a un contrôle de verbes, par exemple, je vais prendre le temps de lui demander ses conjugaisons et lui donner des petits trucs pour bien les mémoriser. Je vérifie aussi ses devoirs, pas pour les faire avec lui, mais pour vérifier qu'il a compris ce qu'il avait à faire. Si je vois que son devoir a été difficile à comprendre, je vais revenir sur la notion travaillée dans les semaines qui vont suivre.

Petit truc à retenir; J'aime bien garder une copie des travaux que je fais avec eux. Par exemple, tant qu'à imprimer une activité sur Le Jardin de Vicky, j'aime l'imprimer 2 fois, une copie pour l'élève, l'autre pour ma banque personnelle. Toutefois, ce peut être long et dispendieux de toujours imprimer 2 fois la même chose. J'ai donc commencé à imprimer les activités une seule fois, mais lorsque l'élève la fait, je la glisse dans une pochette plastique et il écrit dessus avec un crayon effaçable à sec qu'il peut effacer avec un mouchoir.

Comment j'organise mon matériel didactique?
Tout le matériel que j'utilise est entreposé dans mon bureau dans le sous-sol de mes parents. Tout est minutieusement classé au bon endroit et identifié pour que je puisse m'y retrouver facilement. J'utilise de gros cartables noirs comme ceux-ci pour ranger tout ce qui est papier et cahiers.


Chaque cartable est identifié, donc je sais ce qu'il contient. J'en ai qui sont divisés par cycle et d'autres qui sont des cartables d'activités pêle-mêle classés par matière.

Je sépare chaque cartable avec des intercalaires de couleur. Je sépare les différents ensemble didactiques si c'est un cartable-cycle ou je le sépare par compétence si c'est un cartable-matière.



Je me retrouve très facilement dans mon organisation, j'aime quand c'est bien rangé!! :D

Et mon matériel de manipulation?
Ma matériel de manipulation est rangés dans des gros bacs de plastique trouvés au Dollarama. J'en ai un pour les mathématiques, un pour le français et un qui contient des trucs de sciences et d'univers social.



Un petit plus!
J'ai trouvé cette idée de jeu sur Pinterest je crois cet été. Je l'ai adapté, mais c'est le même principe. Il s'agit d'un jeu pour travailler les additions et les multiplications.  La petite boite en grenouille contient des bâtons de popsicle, une série pour les additions, l'autre pour les multiplications. J'ai teint en vert les bâtonnets d'addition pour qu'ils soient plus faciles à diviser. Avec un des enfants, je joue aux deux en même temps, avec l'autre je fais seulement les multiplications. Le but du jeu est simple; Accumuler le plus de bâtons possibles. Si on ne trouve pas la réponse à l'équation pigée, on remet le bâton dans la boite.
Mais il y a des petits pièges dans la boite. Le bâton Rejoue! nous permet de repiger un bâton. Le bâton Vole un bâton! permet de voler à l'ami. Et le bâton Brap! nous oblige à tous remettre nos bâtons dans la boite. C'est assez drôle comme jeu. On essaie d'établir des records de bâtons et de savoir qui pigera le Brap! en premier! 
Je vois aussi une différence avec l'enfant que je vois depuis le début de l'année. La première fois qu'on y a joué, il avait plus de difficultés, aujourd'hui, rare sont les équations auxquelles il ne peut pas répondre! :D



Ce jeu est aussi très simple à fabriquer. Dans mon jeu j'ai utilisé environ 30 bâtons pour les additions et environ 30 pour les multiplications. Dans chaque ensemble, il y 2 deux bâtons pour chaque conséquences. Pour ce qui est de la boite, vous pouvez utiliser n'importe quoi. J'ai choisi de décorer un grand verre en plastique en grenouille, mais ce pourrait être un sac opaque ou une boite quelconque. 


J'espère que cet article vous donnera des idées ou vous aidera à vous organiser pour l'aide aux apprentissages. Je sais qu'il est un peu long, mais je voulais prendre le temps de tout bien décrire ce que je fais! 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire